Es tu prêt pour la nouvelle saison de Jusqu’ici tout va bien??

Enlève tes chaussures, allonge-toi sur un canapé et répète après moi : “Jusqu’ici tout va bien”. Syntonise toi sur le 105.4 FM de Radio Panik ou sur le site de la radio (www.radiopanik.org) le 29 septembre, novembre et décembre à 22h.

Bienvenu/e dans la nouvelle saison, avec 3 nouveaux épisodes de Jusqu’ici tout va bien, ta thérapie sonore à base d’un assortiment éclectique de créations radiophoniques, proposée par Anna Raimondo. Lors de chaque séance, Jusqu’ici tout va bien aborde une thématique spécifique pour analyser en sons et voix des maux communs et t’inviter à trouver tes stratégies de survie, tout en proposant une sélection de créations radiophoniques et sonores, une carte blanche à un/e artiste ou producteur radiophonique, micro-trottoirs et interviews.

 

Credits: Carmen Palumbologo-jusquici-final

Come un mare fuor d’acqua #2 | L’eau en Senne

Une parade acoustique – aquatique pour la réactivation de la mémoire de la Senne dans le centre-ville de Bruxelles.

Un projet proposé par Anna Raimondo dans le cadre de sa résidence à la MAAC (Maison d’Art Actuel des Chartreux), soutenu par la BJCEM (Biennale des Jeunes Créateurs de l’Europe et de la Méditerranée).

Atelier de bruitage aquatique : 6-11 Septembre à la MAAC, rue des Chartreux 26-28, 1000 Bruxelles.

Parade sonore publique : 11 Septembre à 16h00, rdv Place Anneessens, 1000 Bruxelles.

LEES_profileLe projet L’eau en Senne est la deuxième étape du parcours artistique Come un mare fuor d’acqua, initié par Anna Raimondo à Milan, dans le cadre de la 17ème édition de la BJCEM, sur invitation du commissaire Marco Trulli et en collaboration avec Fatima Bianchi et Mare Culturale Urbano. A cette occasion, l’artiste avait interviewé les habitants de la ville pour réactiver leur imaginaire de la mer, tout en collectant des images urbaines sublimant son absence.

Suite à cette expérience, Raimondo poursuit sa recherche liée aux univers aquatiques et à leurs traces dans l’imaginaire collectif, en orientant cette fois-ci son travail sur la mémoire du passage de la Senne dans le centre-ville de Bruxelles. L’eau en Senne propose aux bruxellois(e)s un voyage sonore sous forme d’une parade publique qui aura lieu le 11 septembre. Le parcours de la parade est le fruit d’une recherche menée en collaboration avec l’asbl EGEB (les Etats Généraux de l’Eau à Bruxelles) et il sera animé par un orchestre bruitiste composé lors d’un atelier de bruitage et création sonore ouvert à tous et à toutes, dirigé par l’artiste en duo avec la bruiteuse Céline Bernard. Une vidéo témoignant du processus de création du projet sera présentée lors de l’exposition personnelle d’Anna Raimondo curatée par Nancy Casielles et Nancy Suarez à la MAAC (du 24 Novembre au 17 Décembre 2016).

Traversant différentes couches du centre-ville et croisant des époques variées, habitant(e)s, touristes, curieux et curieuses sont invités à parcourir les lieux autrefois investis par la rivière et à plonger dans un univers aquatique à base d’improvisations sonores faites maison. En coulant de nouveau dans l’espace urbain, L’eau en Senne suggère la dimension d’un ailleurs submergé avant la transformation urbanistique de Bruxelles, évoquant ainsi une géographie transitoire et variable. En se superposant, deux temps et deux villes coexistent pour finir par s’assembler à un moment donné grâce à la parade aquatique, dans un espace mental où mémoires et réalités se confondent. A travers une expérience sonore participative, entre divertissement et interpellation, le projet aspire à réactiver la mémoire liée au passage de la Senne à Bruxelles et à célébrer l’eau comme bien commun.

Présidé par Eoin O’Kelly, de RTÉ, le jury de la Palma Ars Acustica a révélé le nom de la lauréate de son édition 2016 : il s’agit d’Anna Raimondo (Belgique), pour son œuvre intitulée “Me, My English and All the Languages of My Life”, présentée par la RTBF/Musiq’3. L’artiste recevra sa récompense le 17 novembre prochain à Bruxelles, pendant le Festival Ars Musica.

La finale de ce concours annuel s’est déroulée parallèlement à la réunion du Groupe Ars Acustica Euroradio (présidé par Marcus Gammel (ARD/DKU), et dont la vice-présidente est Elisabeth Zimmermann (ORF)), qui s’est tenue les 11 et 12 juin à Galway, en Irlande, à l’aimable invitation de RTÉ et d’Aodán Ó Dubhghaill, responsable de sa station de musique classique.

Le jury a motivé son choix par les raisons suivantes : “L’œuvre radiophonique “Me, My English and All the Languages of My Life” d’Anna Raimondo est une exploration ludique de différents accents comme support de l’identité sonore, dont le jury a apprécié la structure formelle complexe ainsi que les cadences naturelles des voix humaines, dans un savant mélange de constructions autobiographiques et de composition. Si elle adopte un ton humoristique, cette œuvre n’entend pas moins faire réfléchir à la production sonore et à son sens profond. Anna Raimondo est depuis quelques années une artiste de plus en plus en vue dans le monde de l’art radiophonique, qui pose un regard unique en son genre sur les interactions entre son et langue à l’antenne, que les auditeurs ont plaisir à suivre du début à la fin.”

Née en Italie, Anna Raimondo vit actuellement à Bruxelles. Ses œuvres, qui se situent quelque part entre art sonore et art radiophonique, installations artistiques et interventions urbaines, sont diffusées dans de nombreux pays, notamment par des stations telles que  Deutschlandradio Kultur, Arte Radio ou la RAI.

Vivant et travaillant dans le monde entier, Anna Raimondo s’interroge sur sa relation avec les différentes langues de sa vie : l’italien, l’espagnol, le français et l’anglais. Elle décide de suivre un cours de phonétique pour apprendre à parler anglais avec un accent britannique. Quelque part entre le ridicule et le sérieux, l’hésitation et l’encouragement, l’exploration d’Anna invite les auditeurs à une dégustation hybride de langues.

Me, My English and All the Languages of My Life” est une coproduction réalisée avec l’Atelier de création sonore et radiophonique de Belgique, dans le cadre du projet Empreinte. De plus amples informations sont disponibles dans l’offre MUS AA/16/04/03/03.

Organisé par le Groupe Ars Acustica Euroradio, le concours international Palma Ars Acustica vise à mettre en lumière et à récompenser les meilleures productions d’art radiophonique, d’art sonore, de musique électroacoustique, de compositions sonores textuelles, d’électronique et de “live electronica“.Me my english and all the languages 1Me my english and all the languages 1.jpg

Artiste sonore, radiophonique et vidéaste, Anna Raimondo est née en 1981 en Italie et vit entre Bruxelles et Naples. « Verso Sud » est un autoportrait de l’artiste en tant qu’être mobile.
 Tour à tour voix qui s’affirme, voix qui se transforme, voix qui résiste, elle devient un geste rythmé presque hypnotique maniant des pendentifs, poisson rouge se cherchant hors de l’eau, corps qui se moque de ses propres définitions. Dans ce jeu d’être en devenir, rien n’est stable. Tout est fluide comme l’eau. Ainsi l’artiste propose en même temps sa vision du sud, une arythmie lente, un univers hypnotique et vocal. Affiche Verso sud

afiche_web

ES
Muy contenta de participar al festival chileno de arte sonoro Tsonami Arte Sonoro en la sesión de arte radiofónico. La emisión radiofónica sera difundida el 30 Noviembre por Radio Valentín Letelier (97.3 FM en Chile) y en streaming en http://www.uv.cl/radio desde las 18h00 hasta las 18h30 (hora chilena). Presentaremos mi pieza “In Between” y el autoretrate de Kamen Nedev “Llamada a larga distancia” (primo de la serie de autoretrates sonoros que sera igualmente difundido por Saout Radio próximamente). Para consultar todo el programa visitar:
http://www.tsonami.cl/programa/

+ Info sobre la emisión:
Sonidos de fisuras, bisagras y superficies han sido grabados usando diferentes micrófonos y técnicas para capturar una combinación de sonidos abstractos y reconocibles. Estos sonidos se han integrado junto al silencio, trabajando sobre la idea de traducir sónicamente el umbral entre el espacio privado y el público. In Between cuestiona y re-imagina la relación entre privado y público, en busca de espacios acústicos intermedios. La obra finaliza con una entrevista al activista Kamen Nedev donde Raimondo, en su investigación sobre el concepto de gentrificación sonora, cuestiona la interpretación de activismo sonoro según Nedev, explorando su metodología y utopías al respecto. En este proceso, los dos artistas se enfrentan sobre los deseos y las visiones que los empujan en esta investigación.

EN
I am very happy to join the Chilean sound art festival Tsonami Arte Sonoro in the session of radio art. The radio show will be broadcast on November the 30th via Radio Radio Valentín Letelier (97.3 FM en Chile) and in streaming in http://www.uv.cl/radio from 6,00 to 6,30 pm (local time). We will present my radio work “In Between” and a sonic self portrait by the spanish artist Kamen Nedev “Llamada a larga distancia”  (first of a series on sound self portraits also diffused and promoted by Saout Radio very soon). For more details on the whole festival you can consult:
http://www.tsonami.cl/programa/

+ Information about the radio show:
The sounds of Sporobole’s doors and windows (fissures, hinges, surfaces) have been recorded using an array of different microphones and techniques
to capture a combination of both recognizable and abstract sounds. These sounds have then been composed alongside the use of silence, working on the idea of sonically translating the limen between p
rivate and public space. “In Between” questions and re-imagines the relationship between private and public space, looking for intermediate acoustic spaces.

Schermata 2015-10-22 alle 11.31.42

Se non c’è il mare bisogna inventarlo, anche in una città come Milano. Ma come lo immaginano le persone che migrano da una zona di mare? E come lo rappresentano quelle che vicino al mare non hanno mai vissuto? E come lo immaginano persone che non ci sono mai state?

Rispondendo così all’invito di Marco Trulli “Here is elsewhere”, l’artista continua la sua esplorazione poetica e politica sull’immaginario legato al mare e questa volta lo declina alla città di Milano.
Grazie alla mediazione di Mare Urbano con i residenti della zona 7 e la complicità di alcuni passanti ed amici, Raimondo ha incontrato ed invitato alcuni abitanti di Milano, provenienti da diversi orizzonti geografici e culturali, a riflettere sulla loro idea di mare, esplorandone vissuti, impressioni e proiezioni, attraverso domande ludiche e al contempo serie. Con la collaborazione di Fatima Bianchi, le artiste hanno ripercorso i luoghi investiti, soprattutto Milano 7, i dintorni di via Sarpi e i Navigli, alla ricerca di elementi visivi che sublimano l’assenza del mare a Milano, per evocare un immaginario polifonico ed impressionistico che lo spettatore è invitato ad occupare ed attivare.

Con le voci e le suggestioni di:

Maddalena Fragnito, Sergio Galasso, Giusy Palumbo, Francesco Neri, Gabriella, Mara Segalini, Donato Trevisan, Dario, Savino, Flora, Lorenzo, Nicolas, Federico, Farid Bayan, Behzad Bani, Fatima, Shadia, Nwal, Sahar, Lidia Casti

Grazie a:
Mare Culturale Urbano, Careof, Bluemarine, O’ Surdat’ Nnamurat’, Giro del Giro, Mamme del Mondo

In seguito al programma di residenza “Here is elsewhere” a cura di Marco Trulli, realizzata nell’ambito di “Out of Fabbrica – sezione OFF di Mediterranea 17. Young Artists Biennial”, ho realizzato grazie alla collaborazione della video artista Fatima Bianchi e la mediazione di Mare Culturale Urbano, il nuovo progetto “Come un mare fuor d’acqua”, un’immersione polifonica ed urbana per ricreare il mare a Milano con la voce e le suggestioni degli abitanti.

copertina_here_is_elsewhere-2

Dal 16 al 25 Ottobre 2015
alla Fabbrica del Vapore
Via Giulio Procaccini, 4, 20154 Milano